Austin swingue tous azimuts

Vous penseriez peut-être plus vite à la Nouvelle-Orléans (jazz), à Memphis (rock and roll), à Chicago (blues) ou Nashville (musique country), mais en secret, c’est Austin la capitale américaine de la musique. La ville renferme plus de 250 salles de concert, plus que n’importe quelle autre ville d’Amérique du Nord. Les spectacles live sont pléthores et des festivals de musique sont organisés tous les mois de l’année, comme le SXSW. Austin vit au rythme de la musique.

Vie Nocturne

La capitale mondiale de la musique live

De sympathiques Biergarten et des snacks à la mode allemande comme le Scholz Garten, le Schaller’s Stube et le Saengerrunde Halle remportent à Austin un formidable succès. Déjà populaires il y a plus d’un siècle et demie, ils accueillaient alors des iodleurs, des chanteurs populaires et des comiques. Avec le temps, ils ont laissé la place à des artistes plus modernes comme Glenn Miller, Elvis Presley, Janis Joplin et Tina Turner. L’importante communauté allemande d’Austin a joué un rôle historique dans la réputation musicale de la cité. La véritable révolution a pourtant lieu à la fin des années 60, quand Willie Nelson troque Nashville pour Austin, attiré par sa scène musicale expérimentale. La Vulcan Gas Company, salle de concert psychédélique, fait rapidement faillite. Elle laisse la place aux Armadillo World Headquarters, plus résistants à l’épreuve du temps. Des sommités musicales comme Fats Domino, Dire Straits, Golden Earring, Iggy Pop, Roxy Music et Bruce Springsteen y ont mis le feu aux planches jusqu’à sa fermeture abrupte en 1980. Leur héritage musical se perpétue dans les salles et bars du centre-ville.

Les meilleurs salles de spectacles et festivals

Austin offre plus de 250 salles de spectacle de toutes les tailles et pour tous les goûts, réparties sur l’intégralité de la ville. Nous conseillons d’entamer votre exploration une fois la nuit tombée, dans le quartier animé de la East 6th Street où l’on trouve, entre autres, le club de blues Antone’s, l’historique Driskill Hotel et la boulangerie-Biergarten Easy Tiger. Le centre-ville est aussi l’épicentre du festival South by Southwest (SXSW) : chaque année au printemps, l’évènement accueille 2 000 spectacles sur près de 100 sites. En automne, le Zilker Park ouvre ses portes au festival Austin City Limits, et le programme télévisé du même nom est mis dans la boîte chaque semaine au Moody Theater (la visite des coulisses est recommandée). Sans compter les innombrables magasins de disques et d’instruments de musique. Et pour s’immerger dans l’histoire musicale locale, faites un tour au Texas Music Museum.

Voir le Guide